Monday, August 17, 2009

Les Turcs assassinaient les prisonniers de guerre à Chypre

Cinq soldats chypriotres grecs portés disparus ont été retrouvés ; ils avaient été assassinés par l’armée turque en 1974.

Au fond d’un puits asséché à Chypre, ont été découverts les ossements de 24 chypriotes grecs portés disparus.
Pour le moment, n’ont été identifiés que 5 soldats prisonniers grâce à leur ADN

En été 1974, les troupes militaires turques ont envahi et ont occupé plus d'un tiers du territoire de la République de Chypre. Depuis, ceux qui ont vécu la destruction de leur vie et de leurs maisons et autres biens, ont commencé le douloureux processus de reconstruction de leurs vies brisées. Mais, pour les pères, les mères, les frères, les soeurs et les enfants des disparus, le passage du temps a agrandi, plutôt que guéri, les blessures ouvertes par l'invasion turque.
Depuis 1974, 1 619 personnes sont portées disparues. Ce nombre inclut non seulement des soldats, mais également un grand nombre de civils et parmi eux les femmes et les enfants, qui ont disparu suite aux conséquences de l'invasion turque à Chypre. Ces Chypriotes grecs, portés disparus, ont été arrêtés par l'armée turque et/ou par les Turco - chypriotes sous les ordres et le commandement des forces armées de la Turquie. Un certain nombre d’entre eux, et ultérieurement à leur arrestation, ont été transportés en Turquie et ils sont gardés comme prisonniers de droit commun dans les prisons turques.
Depuis 35 ans maintenant, et, en dépit de nos appels au gouvernement turc et à d'autres organismes internationaux, et contrairement aux conventions du droit international et des Droits de l'Homme, la Turquie refuse de nous fournir des informations sur le destin de nos proches et , au contraire, il insiste sur le fait qu'il ignore tout à propos des disparus et nie l'existence des prisonniers en déclarant, en outre, qu'aucune personne chypriote grecque n'est retenue prisonnière.
Depuis quelque temps, le nombre de 1 619 disparus a diminué car de nombreuses dépouilles ont été découvertes et identifiées grâce à leur ADN.
Cette fois-ci, par la découverte des ossements de ces 5 soldats portés disparus, Chypre peut maintenant prouver que l’armée turque assassinait les prisonniers de guerre.

Cette photo document prise par un journaliste turc le 14 août 1974 avec les 5 soldats prisonniers chypriotes grecs, a fait le tour du monde ; elle est la preuve formelle que ces portés disparus ont été assassinés par l’armée turque. La douleur de leurs familles, qui les croyaient disparus depuis 35 ans, est aujourd’hui un peu atténuée car elles vont enfin pouvoir commencer leur deuil !

Que la terre qui va désormais recouvrir nos soldats héroïques soit légère…

Qui va pouvoir aujourd’hui juger la Turquie ?

Diaspora Grecque